Les petits ramoneurs savoyards

« … c’est des marmottes, dit-on, que les Savoyards
ont appris à grimper pour ramoner les cheminées… »
M. De Buffon, in Histoire naturelle, générale et particulière – 1760

Dès le XVIIIème siècle, la Savoie entre dans l’imaginaire populaire avec le petit ramoneur. On dénombre alors quelques 80 000 émigrés savoyards en France. Les enfants sont recherchés pour des travaux qui nécessitent une petite taille et de l’agilité : eux seuls pouvaient se glisser dans les cheminées.


Images numérisées à partir des cartes postales conservées au Fonds Savoie

En plus du ramonage, les enfants sont également montreurs d’animaux vivants (de marmottes notamment) et chantent pour les passants.

Le terme « Savoyard » devient progressivement un nom commun, qui s’identifie à celui de ramoneur. Jusqu’à l’Annexion de 1860, les français ne connurent la Savoie qu’à travers ces troupes de petits travailleurs ambulants.


Article d’Isabelle – Fonds Savoie/Bibliothèque Bonlieu

Pour aller + loin : voyez cet article du Site des Archives des Pays de Savoie