La découverte des Alpes par Rodolphe Töpffer, l’inventeur de la bande-dessinée.

Lettrine A la lecture des Voyages en zigzag découvrez les pays du Mont-Blanc, avec pour guide un enseignant de l’Académie de Genève passé à la postérité.
De 1826 à 1844 Rodolphe Töpffer, un esprit curieux au savoir encyclopédique, compose au gré de ses expéditions ces écrits et dessins. Imprimés en fascicules, ils deviendront pour touristes et alpinistes de l’époque une référence.

Voyages en zigzag - Topffer

C’est à l’occasion de sorties scolaires organisées pour ses élèves que Töpffer saisit sur le vif tout le pittoresque de ces contrées méconnues du grand public. Il s’intéresse autant aux paysages qu’aux hommes, qu’ils soient « naturels », entendez locaux, touristes ou « spécifiques », terme par lequel il désigne les professionnels. Lire la suite

Le rallye Monte-Carlo des voitures anciennes à Annecy en 1974

Dans le cadre du projet européen Archivalp, programme Interreg IV France-Suisse, la Cinémathèque des Pays de Savoie & de l’Ain associée à la médiathèque suisse Valais-Martigny vous permettent d’accéder librement à plus de 300 séquences vidéos liées au monde alpin.

« L’objectif consiste à mettre en commun un fonds de films collectés, lié intrinsèquement à l’identité transfrontalière (son histoire, ses paysages, sa population, ses usages, ses modes de vie, etc), à préserver les originaux en les numérisant, et à les diffuser auprès du plus grand nombre en animant le territoire (projections) et via les media actuels (diffusions TV, éditions de DVD et mise en ligne sur internet). »   Marion Grange, in Bulletin n°10 de la Cinémathèque des pays de Savoie.

Parmi ces petits trésors archivistiques, vous pouvez visionner de nombreux films amateurs concernant Annecy et la Haute-Savoie, tournés depuis les années 1930.

Une de ces séquences vidéos se déroule à Annecy le 4 juillet 1974. Elle a été filmée, en super 8mm, par Auguste Vagnoux. On peut y observer une étape du rallye Monte-Carlo des voitures anciennes. Lire la suite

14-18 : une guerre, des images – Journées du patrimoine 2014

ans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale, la bibliothèque d’agglomération Bonlieu et les bibliothèques municipales d’Annecy (Novel, La Prairie, Les Romains) ont monté une exposition évènement : « 14-18 : une guerre, des images. ».

La Grande Guerre est marquée par une utilisation sans précédent des « images » à la fois sur supports anciens, dessin, gravure, peinture, mais aussi en photographie, au cinéma ou sous la forme d’affiches (y compris de propagande). C’est une époque où les médias se multiplient et où la notion d’amateur se généralise.

Avec le soutien de la Communauté d’agglomération et de la Ville d’Annecy, nous avons souhaité éclairer ce conflit majeur du 20ème siècle à travers ce nouveau mode de communication qu’est alors la photographie à l’époque. L’objectif est de rendre compte du quotidien du soldat mais également de la vie civile à travers l’iconographie de l’époque. Lire la suite

« Voyages dans les Alpes » – promenade pittoresque dans l’œuvre d’Horace-Bénédict de Saussure

n décembre 2010, ma collègue Emmanuelle avait rédigé un article consacré à la reliure des 4 tomes du « Voyage dans les Alpes » de Saussure (Ed. en 1803, à Neufchâtel : chez Louis Fauche-Borel), conservés au fonds Savoie. Pour faire suite à sa présentation, j’ai décidé de vous offrir un petit aperçu du contenu de cet ouvrage et de ses autres matérialisations.

I. La maladie du Mont-Blanc.

Horace-Benedict de Saussure n’a qu’une vingtaine d’années lorsqu’il entreprend son premier voyage dans les Alpes. Dès lors il désire ardemment parvenir jusqu’au sommet du Mont-Blanc, encore inexploré. Cette idée fixe ne le laissera pas en paix : à chacun de ses séjours dans la région il se renseigne sur les tentatives et les expéditions menées durant son absence, et promet même une forte récompense à quiconque pourrait le conduire en ces hauts lieux.

Saussure commence à voyager dans les Alpes dès 1779 : le récit de ses diverses expériences et observations va donner corps à cet ouvrage de référence sur la montagne.

Lire la suite

« Savoie », « Haute-Savoie » : petit voyage à travers l’histoire des guides touristiques

uelles que soient la destination ou la durée des vacances, les guides de voyage sont aujourd’hui presque incontournables. Ils font partie de notre quotidien et se sont développés avec le tourisme et le chemin de fer.

Rapide historique des guides de voyage :

Les ancêtres de nos guides étaient sur parchemins et destinés aux pèlerins allant à Rome, Jérusalem ou Compostelle.
Le premier grand guide imprimé date de 1552, il s’agit de « Le guide des chemins de France » de Charles Estienne.

De 1708 à 1850, en France, paraissent annuellement les livres de poste qui retracent les différentes routes et indiquent les relais de poste et leurs tarifs. Ils n’ont pas encore adopté la fonction actuelle des guides de voyage qui est de fournir tous les renseignements pratiques dont le voyageur a besoin. Toutefois, ils comportent généralement une carte ainsi que les itinéraires empruntables.

Le chemin de fer, qui connaît un développement important de 1848 à 1914, causera la fermeture des relais de poste, et donc la fin de ces livres. Cependant, les trains vont faciliter les déplacements et l’essor du tourisme. Ainsi de nombreux éditeurs profiteront de cette occasion pour donner au voyageur les informations qu’il recherche, vendant leurs guides directement dans les gares. Les premiers étaient les guides Bourdin, mais très vite, Hachette rachète ces titres pour créer les Bibliothèques des chemins de fer en 1853, prenant exemple sur les Anglais. Les premiers guichets proposant de la lecture aux passagers des trains sont ainsi créés. Cette collection prendra le nom de Guides Joanne en 1857, du nom du directeur de publication (Adolphe Joanne), et deviendra les fameux Guides Bleus à partir de 1919.

  .  

Les grands éditeurs ne sont pas les seuls à produire des petits guides à destination des touristes. Les érudits locaux attachés à leur région d’origine ou d’adoption sont nombreux à publier des guides décrivant les paysages, les villes et l’histoire. En ce qui concerne la Savoie et la Haute-Savoie, Gabriel de Mortillet, archéologue et anthropologue français ayant essentiellement travaillé sur la Préhistoire, a publié plusieurs éditions d’un « Guide en Haute-Savoie » dans les années 1870. De même, Jules Philippe, né à Annecy en 1827, journaliste et historien, a écrit un ouvrage sur « Annecy et ses environs » en 1860. Le style d’écriture est toutefois plus littéraire que descriptif. Lire la suite

« L’époque du renne au pied du mont Salève » – François Thioly

ne brochure rare intitulée « L’époque du renne au pied du mont Salève », par François Gédéon Thioly, se trouve dans le fonds Savoie de la bibliothèque d’agglomération Bonlieu.

Editée en 1868 à Annecy, par l’imprimerie Louis Thésio, elle décrit avec précision la découverte d’un abri préhistorique aux abords de Veyrier (en Suisse). Lire la suite