« Au lit » – Louise-Marie Cumont ou quand les bébés ont leurs livres d’artistes !

Vous ne le saviez sans doute pas mais en montrant ce livre à un tout petit, vous le ferez entrer dans l’univers d’une artiste, éveillerez ses sens, lui parlerez d’un univers qui, bien souvent, l’inquiète.
Vous le rassurerez par des situations simples partagées de tous, à travers un livre doux à sentir, à toucher, à regarder et à serrer contre soi tel un doudou.
Lire la suite

Crichhhh ! Crackkk ! Pffff ! Ooooooh ! : « Pop-ups » – David A. Carter

es pop-ups là ne vous vendront rien, ils ne s’ouvriront pas sur votre écran tels des fenêtres marketing.
Bien au contraire, ils vous révéleront d’étonnantes surprises, qui émerveilleront vos regards d’enfants.carter 3Les livres dits « pop-ups », sont la forme anglicisée des livres animés ou livres à systèmes.
Leurs pages contiennent des mécanismes développant en volume une structure ou mettant en mouvement certains éléments de la page.

Lorsque l’on ouvre l’un des Pop-ups de David A. Carter, c’est un feu d’artifice de couleurs et formes qui « explosent » à chaque page en un doux bruissement de papier qui glisse et qui crisse. Lire la suite

La mémoire du rhinocéros*

our réaliser cet article, je me suis intéressée à la représentation du rhinocéros dans les fonds patrimoniaux de la bibliothèque d’agglomération Bonlieu.

Au travers des collections, on réalise que cet animal est l’objet de nombreux textes et de gravures aussi variées que surprenantes.
.

Pline l’ancien : Histoire naturelle, Paris : C. L. F. Panckoucke, 1829-1833.

Pline l’Ancien est le premier à décrire un rhinocéros, bien qu’il n’en ai jamais vu lui-même : il se base sur des récits de légionnaires, qui rapportent ce qu’ils ont entendu raconter. Dans le texte d’origine, Pline parle d’un animal à corne unique et frontale (qui donnera l’étymologie grecque « corne sur le nez »), qu’il qualifie de cruel, compliqué et stupide : « la tête comme un pourceau, le corps armé d’un cuir écaillé et très dur, comme celui du crocodile, ressemblant aux bardes d’un cheval guerrier ».

Dans l’édition que conserve la bibliothèque, l’auteur fait d’emblée référence aux jeux dans lesquels l’animal fut pour la première fois présenté au public, aux temps de Pompée, selon son estimation :

De fait, au début, l’animal est conduit dans les arènes pour des combats épiques qui tournent souvent au ridicule. Sous le règne d’Auguste, on le fait combattre contre un éléphant : le rhinocéros perd. Sous le règne de Domitien, un autre rhinocéros amené à Rome est conduit dans une arène pour combattre un ours : l’ours est tué par le rhinocéros. Lire la suite

« Drôles de bêtes » – André Hellé, auteur-illustrateur, créateur de jouets

ublié en 1911, « Drôles de bêtes » est un chef d’œuvre français né de la rencontre de deux créateurs : André Hellé et Alfred Tolmer.

André Laclôtre (1871-1945), dit Hellé, est à la fois illustrateur de presse, remarquable créateur de jouets en bois et de mobilier pour chambres d’enfants, décorateur, peintre et surtout illustrateur de livres pour la jeunesse. Lire la suite

Les montagnes de Bernadette Genoud-Prachet

e fonds de conservation jeunesse de la bibliothèque d’agglomération Bonlieu mène une veille documentaire autour du thème de la montagne, sur l’ensemble de la production de livres pour enfants.

A ce titre, les années 2011 et 2012 nous ont permis de faire l’acquisition de quatre nouveaux titres de l’artiste-graveuse Haut-Savoyarde, Bernadette Genoud-Prachet présentée sur ce blog en 2010 dans l’article : « C’est le printemps » et « Pollution Chamonix-Mont-Blanc » – Bernadette Genoud-Prachet

L’ouvrage « La Montagne s’habille », se présente sous la forme d’un leporello illustré de bois gravés, tiré sur papier Lana royal en 2004 et agrémenté d’une couverture toilée verte.
L’artiste illustre un texte de Michel Martin aux accents de comptine enfantine. Au fil des pages, la montagne s’orne alternativement de sa végétation ou d’accessoires vestimentaires aux couleurs vives. Cet ouvrage a été tiré à 10 exemplaires.

En 2012, trois nouveaux titres viennent compléter nos collections : Lire la suite

Mitsumasa Anno : « le plus européen des auteurs-illustrateurs japonais »

é en 1926 à Tsuwano (津和野町), à une soixantaine de kilomètres de Hiroshima, Mitsumasa Anno est l’un des illustrateurs japonais les plus célèbres de son temps.


Il passe son enfance dans l’auberge de ses parents, loin de tout livre pour enfants.
C’est au contact des illustrés de l’époque qu’il développe son goût pour le dessin.
Ses références d’alors étant davantage Tarzan et Superman que l’illustration traditionnelle japonaise.

Passionné de mathématiques, astronomie, histoire et géographie, il choisit la carrière d’instituteur. Découragé par la pédagogie traditionnelle, il démissionne rapidement pour se consacrer au livre pour enfants.

Ses livres sans paroles invitent l’enfant à une randonnée de page en page où par des jeux d’observations, des devinettes et des références culturelles historiques, artistiques et littéraires, le lecteur s’amuse et s’enrichit simultanément. Lire la suite