« Novus orbis seu descriptionis Indiae occidentalis » – Johannes de Laet

ans le cadre des Journées européennes du patrimoine 2011, sur le thème des voyages, la bibliothèque d’agglomération Bonlieu a ouvert au public les portes de sa réserve de livres anciens.

Parmi notre sélection de livres sur les grandes découvertes et la cartographie, se trouve « Novus orbis seu descriptionis Indiae occidentalis. Libri XVIII » de Ioanne de Laet, édité à Leyde (Pays-Bas), au format in-4.
Il s’agit de L’Histoire du Nouveau monde ou Description des Indes occidentales, contenant dix-huit livres.

L’édition originale parait en hollandais (Nieuwe Wereldt) en 1625 chez Isaac Elzevier. Elle est suivie en 1630 d’une réédition, toujours en hollandais mais largement augmentée. Cette dernière est traduite en latin en 1633, toujours chez Elzevier, et c’est celle que nous conservons à la bibliothèque. Puis une édition en français voit le jour en 1640. Lire la suite

Bonlieu 300 ans d’histoire – Journées du Patrimoine 2011

ans le cadre des 30 ans du Centre Culturel Bonlieu, la bibliothèque d’agglomération Bonlieu a souhaité mettre en avant ce lieu cher aux annéciens en leur proposant un tour d’horizon de plus de 300 ans (1640 -1981).

Une rétrospective qui vous mène du couvent des Bernardines au Centre Culturel, conçu par Maurice Novarina et Jacques Lévy, en passant par la période faste du Grand Hôtel Verdun qui a vu défiler de nombreuses personnalités.

Trait d’union entre la ville ancienne et la ville moderne, cœur de l’activité culturelle, Bonlieu déploie face au Pâquier son imposante structure de béton et de verre. Pourtant, les arbres séculaires qui ombragent l’arrière du bâtiment et le nom même de Bonlieu sont là pour témoigner d’un passé profondément enraciné dans l’histoire d’Annecy. Lire la suite

Vous avez dit rétroconversion ? – Journées du Patrimoine 2009

Lettrine - ouvrage MD 324 - RESomment la bibliothèque a-t-elle transformé les fiches papier identifiant ses livres patrimoniaux – leur carte d’identité – en notices informatiques ?

Dans le cadre des journées européennes du patrimoine 2009, la bibliothèque d’agglomération Bonlieu a choisi de vous présenter l’aboutissement d’une année de travail sur ses fonds patrimoniaux.

Le procédé de rétroconversion ou conversion rétroactive consiste à recataloguer numériquement les ouvrages encore enregistrés sous forme de fiches cartonnées. Lire la suite

« Notice sur la découverte de cadavres après quarante et un ans de séjour dans la glace » – Edmond de Catelin (Stéphen d’Arve)

ne brochure très rare intitulée « Notice sur la découverte de cadavres après quarante et un ans de séjour dans la glace » se trouve dans nos fonds anciens.

Editée à Chamonix, en 1861, par le naturaliste Venance Payot, elle fait partie d’un ensemble d’ouvrages donnés à la bibliothèque d’Annecy par ce dernier. Lire la suite

« Le noiaphanisme ou système des combinaisons » – Joseph Dessaix

l existe dans les collections de la bibliothèque Bonlieu, une brochure assez rare dont le propos est fort original : « Le noïaphanisme ou système des combinaisons. Nouvelle application de la vapeur pour remplacer le génie. » par Joseph Dessaix, éditée à Chambéry chez J. Joly, en 1844.

Notre exemplaire est la deuxième édition. Comme beaucoup de brochures, fragiles, son état de conservation n’est pas très bon. La couverture est cornée et déchirée par endroits. Lire la suite

Un incunable : « Le doctrinal du temps présent » – Pierre Michault

armi les incunables présentés au Rendez-vous du bibliophile du 17 décembre 2010, se trouvait Le doctrinal du temps présent.

L’ouvrage conservé à la bibliothèque Bonlieu fut édité à Lyon en 1484. On ne connaît aujourd’hui qu’un petit nombre d’exemplaires de cette édition lyonnaise¹.

Restaurée en 1998, il ne reste que des parties de la reliure d’origine. Le restaurateur avait toutefois eu la judicieuse idée de conserver soigneusement les fils, tranchefiles, morceaux de cuir et poussières, déposés dans une boite de conservation à l’attention de la bibliothèque Bonlieu.

…………….

Il est complet, bien que 2 pages soient partiellement déchirées, et comporte 19 gravures sur bois de facture typiquement lyonnaise², dont plusieurs sont répétées (les techniques de gravure étant complexes et couteuses en Europe aux débuts de l’imprimerie). Lire la suite