Crichhhh ! Crackkk ! Pffff ! Ooooooh ! : « Pop-ups » – David A. Carter

es pop-ups là ne vous vendront rien, ils ne s’ouvriront pas sur votre écran tels des fenêtres marketing.
Bien au contraire, ils vous révéleront d’étonnantes surprises, qui émerveilleront vos regards d’enfants.carter 3Les livres dits « pop-ups », sont la forme anglicisée des livres animés ou livres à systèmes.
Leurs pages contiennent des mécanismes développant en volume une structure ou mettant en mouvement certains éléments de la page.

Lorsque l’on ouvre l’un des Pop-ups de David A. Carter, c’est un feu d’artifice de couleurs et formes qui « explosent » à chaque page en un doux bruissement de papier qui glisse et qui crisse.

Né en 1957 à Salt Lake City, aux États-Unis, David A. Carter est d’abord passé par des études d’Art, le design et la publicité avant de s’établir en Californie en 1980.

Il entre alors chez Intervisual Communications, concepteur et fabriquant de livres-animés à l’origine du renouveau des pop-ups dans les années 70-80.
Il y rencontre Jan Piekowski, dont « La maison hantée » parue en 1979 chez Nathan reste encore aujourd’hui un de ses plus grands succès auprès des enfants.

Maison hantée
Carter apprend la technique des livres animés et devient rapidement l’un des plus éminents spécialistes.

En 1987, il s’installe à son compte. Pendant 13 ans, il publiera de nombreux livres.
Les premières années sont imprégnées de l’univers fantastique prépondérant dans les livres animés de cette période.  Les ambiances sont sombres, mystérieuses. Les créatures à découvrir dans chaque pop-ups intriguent, jouent avec une appréhension maîtrisée de l’enfant, qui au final rit de ses découvertes.

Les années 90, voient la publication d’une petite série, « Les petites bêtes », consacrées à l’apprentissage des notions élémentaires : opposés, couleurs, nombres,…

Les petites bêtes
Ces petits pop-ups épurés, de couleurs vives, au but pédagogique évident s’achèvent toujours sur une note  d’humour, signifiant à l’enfant que tout cela reste un jeu.

Au cours des années 2000, son travail prend un nouveau tournant.
Ses recherches vont alors de la plus plus grande simplicité à la construction de structures très complexes.
C’est la visite avec sa fille de la rétrospective Calder au musée d’Art moderne de San  Francisco qui lui donne l’idée d’en faire des livres. Ses structures deviennent alors des sculptures de papier mobiles,  des objets d’art.

Ces livres pop-ups créés pour l’amusement, conduisent à l’art.
« Un point rouge » est le premier d’une série de 5 livres organisés autour des couleurs primaires. Conçu sur une période de 6 ans, « Un point  rouge » est publié en 2004.

Un point rouge……..Un point rouge

Suivront, « 2 bleu », « 600 pastilles noires », « Carré jaune » et « Bruit blanc ».

Carter  - 600 pastilles noiresEn 2009, paraît chez Milan, un manuel des Pop-ups « Pop-up : art et technique » : vous y découvrirez tous les secrets de fabrication de cet artiste.

Vous pouvez consulter ces ouvrages en les demandant au bureau du 1er étage de la bibliothèque d’agglomération Bonlieu.

Références des documents :
Un point rouge
, David A. Carter, Fonds de conservation jeunesse, cote : CJB 1377
2 bleu, David A. Carter, Fonds de conservation jeunesse, cote : CJB 1669
600 pastilles noires, David A. Carter, Fonds de conservation jeunesse, cote : CJB 1697
Carré jaune, David A. Carter, Fonds de conservation jeunesse, cote : CJB 1841
Bruit blanc, David A. Carter, Fonds de conservation jeunesse, cote : CJB 2015
Pop-up : art et technique, David A. Carter, secteur jeunesse, cote : 745.54 CAR

 

Article de Marie-Pierre – Jeunesse/bibliothèque Bonlieu

Pour aller + loin :
Retrouvez tous les livres de David A. Carter présents dans les collections de nos bibliothèques sur le site Bibliofil.

Voyez des interviews de David A. Carter sur les sites suivants :
www.popupbooks.com
www.livresanimes.com/actualites/actu0511interviewDAC.html
www.cartermultimedia.us.com