« Contes » – May Angeli

‘ouvrage « Contes », présenté lors de l’apprenti bibliophile du 26 janvier 2011, fut gravé et réalisé par l’artiste May Angeli en 2009. L’édition comporte 20 exemplaires numérotés et 2 épreuves d’artiste. L’exemplaire de la bibliothèque d’agglomération Bonlieu est le n° 11/20.
Les bois et les textes ont été tirés par May Angeli sur papier BFK Rives de 270 g. Le coffret a été réalisé par Yukinori Sakurai et Pascal François.

L’artiste May Angeli illustre des livres pour enfants depuis 1961. Elle réalise ses premiers albums à la gouache, à l’aquarelle et à l’encre. Elle a bien voulu nous conter en quelques mots l’histoire de ce livre :

« Marie Thérèse Devèze, de la galerie «L’art à la page», me demande un jour si je peux réfléchir à un nouveau projet de livre d’artiste sur le thème des contes et, de surcroît, sous forme de jeu. Pourquoi pas. Mais il est rare que je traite ce sujet si ce n’est dernièrement pour illustrer un Chat botté, commande d’un éditeur coréen.
Comme il est difficile de donner des estampes originales à manipuler à des enfants, j’ai proposé autre chose : raconter 6 contes de mon choix en 4 images avec un système de pliage. Ce fut un énorme travail, difficile d’imprimer à partir d’une même planche ces images deux par deux, c’est à dire pas de droit à l’erreur.
Le jeu se fera avec l’exposition et une scénographie formidable de Philippe Davaine et des photographies originales, mystérieuses au fond des boîtes de ma plus jeune fille Anna Angeli. Et le coffret bien sûr réalisé par Yukinori Sakurai. »

Cet ouvrage acquis en 2010 par la bibliothèque, ainsi que de nombreux autres parus depuis 1969, sont consultables sur place par simple demande auprès des bibliothécaires.

Les références de l’ouvrage sont :

Contes, Angeli May, 2009, Fonds de Conservation Jeunesse, cote : BA 142

Vous pouvez lire et télécharger la biographie de May Angeli ci-après :

Biographie de May Angeli

Article de Marie-Pierre – Jeunesse/Bibliothèque Bonlieu

Pour aller + loin : lisez cet article du site de Pascal François.